Digestion des émotions

Emotions de tête ou de coeur ? Selon Linda Spangle, il existe deux types d’émotions qui nous amène à la prise alimentaire :
– de tête : la colère, l’agressivité et les émotions liées au stress (impatience, agacement, peur). Ces émotions nous amèneraient à consommer des textures croquantes comme les gâteaux, les fruits secs, les chips…
– de coeur : tristesse, solitude, fatigue, besoin de réconfort. Celles-ci nous pousseraient vers des aliments à texture moelleuse comme le chocolat, la glace, les pâtes… pour être consolé.
Ce n’est évidemment pas une science exacte, mais je trouve utile d’analyser nos envies alimentaires pour mieux les comprendre, vous ne pensez pas ?

digestion émotions

Lire la suite

Bien respirer

On peut survivre 30 jours sans manger, 3 jours sans boire, et 3 minutes sans respirer. La respiration est un besoin vital.

Saviez-vous que l’on respire environ 15 fois et que nous respirons 8L d’air par minute ?! Si l’on fait un point physiologique, nous nous rendons compte que la respiration a 3 rôles clés dans notre organisme.

respiration Lire la suite

Brossage à sec

Le brossage à sec ? Mais de quoi nous parle-t’elle ? Je vous parle bien de l’action de se brosser la peau ! Je ne sais pas si ce geste vous est familier mais personnellement il l’est depuis environ un an et j’aurais du mal à m’en passer. Je vous raconte tout ça par ici !

brossage à sec

Lire la suite

Protection hygiénique : flux instinctif libre, serviettes lavables, cup menstruelle…

J’avais envie de vous écrire un petit article « zéro déchet » et bon pour notre santé. Le sujet concerne les femmes car je vais parler de protection hygiénique ! On va aborder mon parcours qui se résume à peu près à protection hygiénique de supermarché dégueu (je vous invite à lire cet article pour comprendre pourquoi il est essentiel de ne plus les utiliser) -> protection hygiénique bio -> cup menstruelle -> protection hygiénique bio -> flux instinctif / serviettes lavables.

Qu’est-ce que les règles ?

Petit rappel anatomique de l’appareil génital féminin

Nos organes génitaux internes comprennent deux ovaires, deux trompes utérines, l’utérus et le vagin.

L’utérus est un organe musculaire creux en forme de poire, aplati d’avant en arrière. Il se situe dans la cavité pelvienne entre la vessie et le rectum. Il se découpe en trois parties principales : le col, le corps et le fond.

utérus

© Fondation ARC

Pendant le cycle féminin, la partie la plus interne de l’utérus, l’endomètre, évolue et s’épaissit. Ce dernier contient notamment du tissu conjonctif épais avec des vaisseaux sanguins, lymphatiques et des glandes exocrines qui sécrètent la glaire cervicale au niveau du col de l’utérus. Lorsque cette couche se désagrège et est évacuée, c’est l’arrivée des règles. Il reste une autre couche basale, qui est plus profonde et qui n’est pas éliminée pendant les menstruations, c’est à partir d’elle que la nouvelle couche fonctionnelle se reconstruit à chaque cycle.
Notons que l’endomètre est également le lieu de nidation de l’ovule. Ainsi, lorsqu’il y a fécondation avec un spermatozoïde, l’endomètre est maintenu et il y a arrêt des règles pour permettre la croissance du futur fœtus.

ovaire

© Arcagy

Les ovaires sont les gonades féminines (organes conçus pour la reproduction). Comme vous le voyez sur le schéma du haut, ils sont attachés à la partie supérieure de l’utérus par le ligament ovarien. Leur fonction est de produire les ovocytes (ou ovule, qui est la cellule reproductrice) et de secréter des hormones, notamment les œstrogènes et de la progestérone sous la direction de l’hypophyse (et en lien avec le cycle lunaire).
Dans chacun des ovaires nous retrouvons deux zones distinctes, le cortex (en périphérie) et la médullaire. L’ovulation est l’expulsion de l’ovocyte à la moitié du cycle féminin par le follicule De Graaf qui est le follicule ovarien le plus mature contenu dans le cortex. Si l’ovocyte n’est pas fécondé par un spermatozoïde, le follicule dégénère et devient un corps jaune fibreux. Ainsi, les règles ont lieues à la fin du cycle féminin, autour du 28ème jour. Par contre, s’il y a fécondation par un spermatozoïde, le corps jaune est maintenu par des sécrétions hormonales, les règles n’auront pas lieu et l’endomètre utérin sera maintenu pour que la nidation de l’ovule se fasse correctement dans la muqueuse utérine.

L’importance des règles

Il ne faut pas penser à nos règles comme un moment gênant dans le mois. Je préfère les voir comme le moment détox de mon organisme. En effet, chez la femme, on peut considérer l’utérus comme l’un de nos émonctoires, une porte qui va permettre l’évacuation des toxines présents dans notre organisme. Ne sous-estimons donc pas cette voie de drainage importante de notre organisme.
En plus c’est un moment où toutes les femmes se connectent entre elles, en effet, les règles commencent à peu près au moment de la pleine lune ou de la nouvelle lune. C’est un moment où les barrières entre le conscient et l’inconscient sont élargies, prenons ce moment pour nous et pour nous écouter. Mais ce sujet pourrait faire l’objet d’un autre article alors je n’en dirai pas plus…

Protection hygiénique

Lire la suite